1. L'enfer est pavé...


















Le sang bat encore violemment dans ses artères quand il gravit les marches du perron. La peau lutte pour rafraîchir le corps, les jambes pour ne pas flancher et les poumons ne pas faillir au cœur. Cela fait mal, mais Daniel Magnolia encaisse. Il l'a bien cherché après tout. 
Ce n'est pas tant qu'il aime se pousser à bout, qu'il cherche à battre un record, réaliser une performance ; c'est juste qu'il en a besoin. S'épuiser physiquement est la seule parade qu'il a trouvé pour imposer le silence à des pensées qui le traînent, année après année, de plus en plus vers le bas en lui rappelant ses erreurs, ses mensonges, son impuissance face aux événements qui ont marqué son existence. Cela l'empêche aussi de trop questionner la vie qu'il a choisi de mener.

Une fois rentré chez lui, il jette un regard circulaire à la pièce, pose ses lunettes et s'apprête à signaler son retour quand Julie, la femme qui partage sa vie, vient le trouver avec une précipitation inhabituelle.




- « Il faut que tu viennes voir ça. Mais... » Elle hésite. « Reste calme, d'accord ? Attendons d'en savoir plus. » 

Il acquiesce mais ne peut empêcher son cœur d'émettre un à-coup. 
Elle tourne rapidement sur elle-même pour gagner la terrasse et il s'engage à sa suite, les sourcils froncés.


Il n'a pas encore toutes les données de la scène mais son rythme cardiaque s'emballe au fur et à mesure que son cerveau décrypte ce qu'il voit : il y a une bête sur la terrasse, un raton-laveur, que Téo caresse tandis que Juliana, la grande de la maison, reste prudemment en retrait.


- « Ne le caresse pas Téo... Il peut-être malade, avertit-il. »

Au son de sa voix, l'animal, qui avait déjà reculé lorsqu'il l'avait aperçu, se met à gronder.



- « Tu lui fais peur ! Râle le petit garçon. Avec moi il fait jamais ça !
- « C'est un animal sauvage, on ne peut pas prévoir ses réactions. S'il te mord ça peut être très grave. »


Daniel parle en mode automatique. En réalité il scrute la bête à la recherche d'un indice qui lui indiquerait s'il s'agit vraiment d'un animal sauvage ou si...


- « C'est ce que je n'arrête pas de lui dire ! S'exclame Juliana.
- « Il est toujours très gentil c'est vous qui lui faites peur !!  Il est venu avec moi parce-qu'il a faim et qu'il est tout seul ! Il faut qu'on le garde !
- « Ce n'est pas possible, Téo. On ne sait pas s'il est en bonne santé et encore une fois c'est un animal sauvage...»


L'animal gronde plus fort tandis que Daniel écarte doucement l'enfant puis hérisse les poils de son dos en lançant un regard tellement empli de haine à son encontre que le doute s'amenuise peu à peu...


- « Moi j'reste pas là ! Annonce Juliana. »


Le mouvement de la jeune fille semble surprendre le raton-laveur qui prend la fuite et offre la vue de son arrière-train à l'assemblée, et par conséquent la confirmation de son identité à Julie et Daniel.









A la vue de la marque, Daniel tente d'accuser le coup mais il sent l'inquiétude le gagner alors que Téo fait volte-face et hurle : 




- « VOILA ! T'es content ?!!! Il a vu que tu l'aimais pas alors il est parti !
- « Téo chéri... S'interpose Julie.
- « Nan C'EST PAS JUSTE ! IL A BESOIN DE NOUS ! IL EST TOUT SEUL ! MAIS LUI IL COMPREND JAMAIS RIEN !! »


L'enfant se fraie brutalement un passage entre les deux adultes et part se réfugier à l'intérieur.

Tous deux se retournent, suivant le garçon du regard mais leurs pensées à des kilomètres de l'accroc qui vient d'avoir lieu.





C'est Julie qui brise le silence :

- « C'est lui. »

Dan déglutit, paralysé. Sa compagne aimerait trouver des mots réconfortants mais à cet instant, comme lui, elle n'a qu'une seule question au bord des lèvres dont la réponse qui s'impose à eux est tellement terrifiante qu'aucun des deux n'arrive à la formuler : 


« Qu'est-ce-que cela veut dire ? »







***












- « T'as pas encore fini ?

- « Nan... Et j'en ai encore pour un moment. »



Fabien "Miko" Django hausse les sourcils de dépit et continue sur sa lancée.





- « Il est déprimant ton frigo. Y'a rien.
- « Ouais bah j'ai autre chose à faire.
- « T'as toujours autre chose à faire.
- « Nan mais Fabien s'il te plaît j'ai besoin de me concentrer là. »

Nouveau haussement de sourcils, les yeux se ferment cette fois sous la contrariété.




- « C'est prêt Nadia.
- « Vas-y commence. Je mangerai après.
- « T'es sérieuse là ? Tu peux pas t'arrêter 2 secondes pour qu'on bouffe ensemble ? »


- « Nan Fabien, nan. Je peux pas. Je ne peux pas lâcher l'ordinateur tant que je n'ai pas chopé la bagnole. On a moins de 48h avant que l'affaire ne soit refilée à Del Sol Valley donc je n'ai pas de temps à perdre. »




***















- « MAMAAAANNNN !!! »









- «ASHVIN IL A CASSÉ LA MAISON !

- « Oh j'ai pas fait exprès hein...
- « SI !
- « Non...
- « SI !
- « Non...
- « SIIIIIIIIIIII ! »




- « Qu'est-ce-qu'il se passe ici ? »


Nitish, patriarche de la maisonnée Calcuta se précipite à l’extérieur pour évaluer l'étendue de la catastrophe. Justine, 17 ans, lui fait un résumé :


- « Les mioches font du bruit... 
- « Justine...
- « Nan mais attends j'ai besoin de me concentrer moi et avec...
- « Bon allez c'est bon je vais régler ça... Anita, pourquoi tu pleures ?
- « Ashvin il a cassé la maison ! Il est monté dessus alors qu'il a PAS LE DROIT !!!
- « Ashvin...
- « ... »

Le père de famille s'approche et regarde de plus près la maison de poupée avant de déclarer :



- « Bon allez je vais regarder ce que je peux faire. C'est du bois je devrais pouvoir faire quelque chose. Laissez-moi un peu d'espace s'il vous plaît... »


Rassurés de savoir que la situation est entre de bonnes mains, le frère et la sœur s'en vont trouver nouvelle matière à chamaillerie quand ils tombent sur Ina, la jumelle d'Anita.



- « Hey tu regardes quoi ? Demande le plus jeune.
- « Rien, répond laconiquement l’intéressée.
- « Bah c'est quoi ça ?
- « C'est rien, j'attends le truc après. »


De la cuisine, Anjana, leur mère, s'agace légèrement : 


- « Ina éteins-moi ça s'il te plaît pour la dernière fois. Vous avez vos douches à prendre, vos affaires à préparer pour demain et ce sera l'heure de manger.



- « Mais je veux pas louper le début Maman !
- « Mais enfin c'est dans 2 heures !
- « Oui mais je veux pas oublier !
- « Il se passe quoi dans 2 heures ? Interroge Anita.
- « Y'a Corey qui passe à la télé, répond sa sœur.
- « Naaaaaaannnnn !
- « Si.
- « Oh MAMAN on peut regarder s'il te plaît ? S'il te plaît s'il te plaît s'il te plait ?
- « C'est la rentrée demain...
- « Maman tu te rends pas compte, il passe JAMAIS à la télé !
- « Vous regarderez plus tard en replay...
- « NAN MAIS ÇA VA PAS ?! On va se faire spoiler ! S'indigne sa soeur.
- « Ah ouais nan on peut pas pas regarder ce soir... 
- « Ouais il chante une nouvelle chanson en direct en plus !
- « Ah ouais nan c'est pas possible...
- « Maman tu peux pas nous faire ça... V'là l'seum à l'école demain !
- « Ina fais attention à ta façon de parler s'il te plaît.
- « Bah quoi c'est pas un gros mot !
- « Même. Non mais ça passe trop tard...
- « Nan mais c'est PAS JUSTE !!! Vous allez tous regarder et nous on sera au lit !!!! Et on sera les seuls débiles demain à pas l'avoir vu !
- « Allez Maman ! C'est Corey !! Not' voisin !
- « Ça termine à quelle heure ?
- « Pas tard.
- « Quelle heure ?
- « Rooooo je sais pas... Attends je regarde... … … Pas tard.
- « Quelle. Heure.
- « 22h...
- « Oh c'est tard les enfants...
- « Mamaaaaannnn s'il te plaît !
- « Oh vous me fatiguez...
- « OOOUUUUAAAIIIIISSSS !
- « Hey on ne s'enflamme pas les petits papillons là... Pour compenser, vous vous coucherez une demi-heure plus tôt toute la semaine.
- « TOUTE LA SEMAINE ?!
- « C'est à prendre ou à laisser.
- « Oh t'es dure en affaires Maman ! »

Anjana ne peut s'empêcher de pouffer mais garde contenance pour ne pas risquer les prolongations. Elle les écoute, amusée, chuchotant un mini débat opposant la raisonnable et la jusqu’au-boutiste et finalement, le verdict tombe :


- « Bon... Okaayyyyyy.......... »




***












- « Ha la voilà !
- « On a des nouvelles ? »


Destinée Django est tendue : un des invités de son émission n'est toujours pas arrivé. Miguel, un de ses collègues, n'ose pas la confrontation directe et botte en touche en demandant à la secrétaire :

- « Toujours rien ?
- « Non...
- « Il arrive ! »



C'est Aya, son assistante qui a parlé :


- « Il vient d'envoyer un message. Il est bloqué dans les embouteillages, il arrive d'Oaz'. Pas de panique, je suis en train de modifier le plan. On va s'en sortir. »

L'homme à sa gauche rit avec affection et dit : 





- « Je suis impressionné ! C'est une facette que je ne connaissais pas de toi.
- « Forcément tu as des lacunes maaaiiis ce n'est pas trop tard pour reprendre les choses là où on les avait laissées ! »

Le rire devient gêné et la jeune femme rectifie le tir :

- « Je plai-sante, Corey. Ou plutôt Môsieur Corey maintenant, c'est ça ?
- « Aya n'embêtez pas notre invité s'il vous plaît je ne voudrais pas qu'il prenne la fuite, la taquine Destinée avant d'ajouter en feignant de chuchoter : fermez les portes Miguel.
- « Oui fermez les portes Miguel, la fuite ça le connaît ! Renchérit la jeune femme avant d'éclater de rire et d'ajouter : Oh pardon la vanne était trop tentante ! »

Le jeune homme sourit avec indulgence tandis que Destinée s'approche : 





- « Eh bien Corey, il est loin le petit garçon timide des Cactus ! Que de demoiselles éplorées dans votre sillage ! Et pourtant pas une seule ne vous a crevé les pneus ! Quel est votre secret ? Non ne répondez pas tout de suite, gardez ça pour tout à l'heure. Aya rajoutez cette question s'il vous plaît sur ma fiche. Par contre on a une idée de l'heure a laquelle il va arriver votre collègue ? »




- « Pas vraiment. Mais on a revu avec Aya l'ordre des questions pour commencer par celles auxquelles je peux répondre seul. »




- « Rassurez-moi Aya vous avez gardé quelques surprises j'espère ! »
- « Oui Madame.
- « Vous pouvez lui faire confiance, j'ai tout essayé pour accéder à l'ensemble des questions mais elle m'a envoyé bouler ! »





- « Je n'en attendais pas moins de vous ma petite Aya. »


- « Incorruptible. Surtout parce-que je sais qu'il n'allait pas me passer sur le corps ! Allez au maquillage !!!! »


La rouquine esquive les reproches en bondissant en avant et en tapant des mains pour appuyer ses propos tandis que sa patronne a pris un air choqué et que l'invité regarde le sol autant embarrassé qu'amusé.


Une heure plus tard tout le monde est prêt à l'exception du second invité qui n'est toujours pas arrivé :







- « Donc Noëla tu as bien compris, tu fais léger tant pis on ne peut pas se permettre de trop retarder son arrivée sur le plateau », avertit Destinée.


Puis, à l'ensemble du bureau :

- « C'est parti tout le monde, c'est le moment ! »




***









- « Juliana tu viens ?
- « Mais Maman t'avais dit oui !
- « Ah c'est ce soir ?
- « Oui !
- « Bon ok. Mais rappelle-toi que...
- « C'est Ex-Cep-Tionnel, je sais.
- « C'est pas juste, moi j'ai jamais le droit de regarder la télé le soir ! En plus là tout le monde va regarder et y'a que moi qui va rien savoir demain à l'école!
- « Mais non chéri tu pourras regarder avec ta sœur après mais il faut qu'on te parle avant. »



- « Je sais ce que vous allez me dire...
- « Ah oui ?
- « Oui... Que je dois pas crier sur vous... Mais...
- « Il n'y a pas de « mais » Téo... On peut comprendre que tu sois déçu mais il y a des façons de le dire. Quoiqu'il en soit, il ne s'agit pas de ça. Le raton-laveur... Il est dans le quartier depuis combien de temps ?
- « Il est pas dans le quartier c'est moi qui l'ai fait venir ici.
- « Ah bon ? Où est-ce-que tu l'as trouvé ?
- « Au parc. J'étais avec Ashvin et ses grandes sœurs et on l'a vu manger des trucs près de l'Arbre des Amoureux.
- « Tu l'avais déjà vu avant aujourd'hui ?
- « Oui.
- « C'était il y a combien de temps la première fois ?
- « … Je sais pas... Euh... Pffff je sais pas moi... Euh... Ah si ! C'était juste après la fête de l'Eté. Vous savez, Shanti elle a dit qu'il était pas du tout sauvage ! Elle a dit même que peut-être c'était un animal de compagnie qu'on avait abandonné. On peut pas le laisser tout seul vous voyez bien?! »




- « S'il vous plaît S'il vous plait s'il vous plait ! On peut le garder ? »

Daniel prend la parole pour la première fois :

- « Tu as déjà vu quelqu'un d'autre avec le raton-laveur ?
- « Euh ouais... Y'en a plein qui le caressent. »

Téo voit son père hausser les sourcils et fermer les yeux comme s'il était déçu de la réponse mais il n'en fait pas cas et demande :

- « Alors ? On peut ?
- « Ça ne se fait pas comme ça... Répondit-il l'air absent avant de le regarder à nouveau dans les yeux. Et puis il a peut-être pris goût à la liberté on ne sait pas depuis combien de temps il est seul... Et tu as vu comme il a réagi quand on est arrivé...
- « Quand TU es arrivé. »

Téo est de nouveau sur la défensive et montre instantanément les crocs.


- « Peu importe, Téo. S'il est capable d'être agressif tu comprends qu'on ne veuille pas que tu joues avec ? Les animaux sauvages peuvent être porteurs de maladie et...
- « Eh ben on peut l'amener chez le vétérinaire ! Hein Maman ? On peut l'amener chez le vétérinaire ? Et puis on peut au moins lui donner à manger ?»

Julie jette un coup d’œil à Daniel et tous deux s'engagent dans une discussion silencieuse dont ils ont le secret. L'enfant voit son père hocher légèrement la tête comme s'il concédait quelque chose et n'attend pas la confirmation de sa mère pour laisser éclater sa joie :




- « YES ! Oh c'est trop bien ! Vous allez voir ça va bien se passer ! Je suis sûr qu'il est en pleine forme !

- « Moins fort ça va commencer ! Rouspète Juliana sur le canapé.

- « HA ! Maman j'peux y aller ?

- « Tu termines ton assiette, tu te douches et c'est bon.

- « OH MAIS...

- « Ce n'est pas négociable, Téo » Le coupe Daniel. 


Il ne l'a même pas regardé en disant ces mots. Téo l'avait déjà ressenti, plus tôt dans la journée, mais aujourd'hui n'est définitivement pas un bon jour pour son père. Ce dernier quitte alors la table sans un mot de plus, les épaules basses et son assiette non terminée. L'enfant sent les larmes lui monter aux yeux. Plus que le ton péremptoire, c'est l'attitude de son père qui le heurte. Cette air qu'il porte sur lui, en permanence, comme s'il subissait leur présence ; la sienne, surtout. Oui, Téo, en présence de Daniel, a l'impression d'être indésirable. Comme à chaque fois qu'il ressent cela, il sent que sa colère et sa tristesse font la course et il ne sait jamais qui va gagner avant que l'émotion ne transcende son corps. Juste avant que cela n'arrive, il se sent tout petit, rabougri, fragile. Et alors que le désarroi le gagne, une voix tendre et chaude arrive à ses oreilles :

- « Téo mon cœur... Tu peux y aller. »

Il croise alors le regard plein d'amour et de compassion de sa mère et il se sent tout à coup regonflé de l'intérieur. Il ravale ses larmes, redresse le torse et esquisse un sourire avant de s'exclamer :

- « YES ! »

Il saute de sa chaise et se précipite dans la salle de bain, bien trop heureux de fuir ces sensations désagréables. Ce sera une toilette de chat ce soir, il entend déjà le générique de présentation !



***











«Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue dans ce nouveau numéro de « Une Étoile pour Demain ». Je suis contente de vous retrouver en compagnie du jeune et fringant Maxime qui n'a pas laissé les demoiselles et damoiseaux indifférents la saison dernière ! N'est-ce-pas Maxime ? »


- « J'ai toujours moins de message que vous, Destinée.
- « Encore heureux ! Déjà que je sens que vous allez me doubler dans pas longtemps alors laissez-moi profiter de ma petite gloire. En parlant de Gloire, avec un grand G cette fois, notre invité ce soir a battu des records lors de la sortie de son premier single. Pas le 10ème, pas le 3ème, non non, le premier. « Castaway » a fait trembler le monde de la pop et a gravi 4 à 4 les marches de tous les tops pour se trouver propulsée en 1ère position pendant 10 semaines consécutives... Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, souhaitons la bienvenue à Corey. »


«Bonsoir. Merci de m'avoir invité. »


- « Merci d'avoir accepté l'invitation ! Pour ceux qui nous regardent et qui vivent dans une grotte il se trouve que Corey se fait extrêmement rare. Il balance ses morceaux sauvagement sur les plateformes de téléchargement après un tout petit teaser, échange quelques jours après sur les réseaux et pouf ! Il disparaît. Alors nous ne sommes pas peu fiers avec Maxime de le recevoir ici. Surtout que Corey est presque – oui presque mais les détails importent peu – originaire d'Oasis Springs, comme moi. J'en profite pour faire un gros bisou à ma copine Anjana qui me manque énormément et qui tient un fabuleux restaurant sur la promenade d'Oaz'. Vous confirmez Corey ? »


« La classe Maman ! 
- « Oh elle est adorable ! »


- « Oui. Anjana est une amie de mes parents donc je connais bien l'endroit.
- « Eh oui mes amis ! Tu savais Maxime que Corey est "juste" le rejeton d'Evangeline et Arthéon Gotha, la célèbre peintre et le non moins célèbre jazzman ? Vous avez une sœur Corey il me semble ?
- « Oui, Bailey. Elle vient de sortir son premier livre.
- « Rappelez-moi son âge ?
- « 17 ans.
- « Et ces voleurs à Willow Creek qui nous ont volé tous ces talents ! Heureusement que vous êtes resté, vous. Ils vous on fait du pied aussi il me semble ?
- « Oui. Le conservatoire m'a fait une proposition pour étudier chez eux quand j'étais petit, mais j'ai refusé, c'était trop loin.
- « Beh oui, on ne part pas loin de sa mère si jeune, hein. Quand même. Et puis San Myshuno a tenté sa chance ?
- « Oui, plus tard. J'ai accepté, cette fois, mais je n'étais pas prêt. J'avais encore besoin de mon cocon. »
- « Ah ce cocon... Et dans ce cocon, il y avait une personne en particulier n'est-ce pas ? »

- « Oui... Je dois beaucoup à mes parents. Ce sont eux qui m'ont donné le goût pour la musique...


 -« ... Ils sont pour beaucoup dans ma réussite au conservatoire. Pour le reste, je le dois à quelqu'un d'autre. 

- « Nous voulons en savoir plus !
- « Je fais partie de ces gamins qui ont eu une enfance compliquée, notamment à cause d'une santé fragile. Je n'avais pas beaucoup d'amis, on se moquait beaucoup de moi... Bref, j'étais très mal dans ma peau. Et puis j'ai rencontré Silvia. Ça n'a pas été simple, mais sans elle, je ne serais pas devant vous aujourd'hui.
- « Silvia est votre muse, c'est bien ça ?
- « Entre autres, oui.
- « En effet, entre autres. Parce-qu'elle a été votre premier grand Amour, elle vous a apporté beaucoup, mais vous avez failli perdre la vie à cause de cette relation... Et y a-t-il meilleur moment pour accueillir votre acolyte, ancien rival et agresseur, mais aujourd'hui votre ami ? »







 - « Mesdames, mesdemoiselles et Messieurs, nous accueillons Kay Davis sur le plateau. »






- « Alors ? Le trafic d'Oaz' ne s'est pas amélioré à ce que je vois ?
- « Bonjour ! Nan mais c'est un truc de fou ! En plus j'ai été reconnu dans la voiture du coup y'a carrément des gens qui sont descendus pour me demander des autographes et tout ! J'arrivais pas à avancer !
- « Mais tout va bien, vous êtes maintenant à nos côtés. Quelle histoire incroyable que la vôtre à tous les deux !
- « J'dois dire que si on m'avait dit ça quand je l'ai rencontré, je l'aurais jamais cru !
- « En effet, rien ne vous prédisposait à devenir amis, ni à travailler ensemble... Ce sera la jeune Silvia, qui fera le lien... Elle et vous êtes n'êtes encore que des amis, Corey, quand Kay arrive à Oasis Springs c'est bien ça ?
- « Oui. Et c'est resté comme ça un moment puisqu'ils sont sortis ensemble avant que je n'ai eu le temps de lui avouer que j'avais des sentiments pour elle.
- « Sentiments que vous éprouviez depuis longtemps pourtant... Pourquoi ne pas avoir sauté le pas plus tôt ?
- « Alors j'avais tenté ma chance quand nous étions enfants mais je crois que ça lui a fait plus peur qu'autre chose. Nous n'en avons plus jamais reparlé ensuite. Elle a commencé à fréquenter des garçons tandis que moi je restais dans mon coin. Je ne devais ma vie sociale qu'au fait qu'elle m'avait imposé dans son groupe. Ce qui me rendait malheureusement spectateur de ses premières amours.
- « Finalement, elle rompt avec le copain de l'époque, vous pensez que c'est votre moment, et Kay arrive...
- « Oui... J'étais prêt, j'avais écrit ma chanson...
- « Oh comme c'est romantique... C'est laquelle ? Vous l'avez rendue publique ?
- « Non... Après ce qu'il s'est passé, elle n'était plus appropriée... Donc j'étais à deux doigts de me lancer et elle a rencontré Kay. Il était musclé, bronzé, sûr de lui... Je ne vous fais pas un dessin... »


- « Je le suis toujours !
- « Oui, en effet. Bref. Quand j'ai écrit la chanson, j'étais particulièrement mal dans ma peau. Du coup ce que je percevais était déformé, j'avais perdu toute objectivité. J'étais jaloux de la complicité qu'ils avaient, de ce qu'ils partageaient... De ce qu'elle trouvait chez lui qu'elle ne trouvait pas chez moi... J'avais peur de l'influence qu'il pouvait avoir sur elle, aussi... Parce-que... Parce-que...
- « Parce-que j'avais un soucis d'addiction. 
- « Quel âge aviez-vous, Kay ? »

- « 19 ans. J'ai été entraîné très jeune là-dedans. »


- « Ce qui fait que quand je l'ai vue revenir de plus en plus souvent avec des bleus, j'ai paniqué et j'ai tout raconté à son frère, qui s'occupait d'elle... Enfin... Ça aussi c'est une longue histoire. Bref. Il s'en est pris à Kay, qui a su par la suite que c'était moi qui l'avait balancé. Silvia a fait tampon mais elle a pris ses distances. Elle m'en voulait d'avoir lâché son frère sur Kay sans raison. Parce-qu'en réalité, les bleus qu'elle avait c'était uniquement dû au sport de combat qu'ils exerçaient ensemble. Ça aurait dû en rester là mais je plongeais de plus en plus dans la dépression, si bien qu'elle est venue me voir. Ce qu'il faut savoir, c'est que parallèlement à tout ça, Silvia avait sa propre histoire, des problèmes bien plus sérieux que les miens qui ont fini par lui faire penser qu'elle ne devait pas rester avec moi pour ne pas m'attirer d'ennuis. Quand j'ai senti qu'elle allait me quitter pour de bon, j'ai tenté le tout pour le tout. Je lui ai donné rendez-vous et je lui ai chanté la chanson que j'avais écrite pour elle.

- « Et ça a marché.
- « … Ça a marché. Suite à cela, on est allé se réfugier chez une copine en qui on avait confiance pour... Pour... Je ne sais pas... Garder ce que l'on avait à l'abri... Au bout de 10 jours...
- « Je m'en souviens. Votre fugue avait remué tout le quartier...
- « Oui. Le frère de Silvia a finalement compris où nous étions...
- « Et moi je l'ai suivi.
- « … »


- « J'ai vu Silvia sortir avec son frère et je suis monté à mon tour. J'avais envie de mettre les choses au clair. A l'époque, je considérais que Silvia était à moi alors j'ai voulu qu'il le considère comme ça également. Sauf que ça a dégénéré quand il est tombé et que sa tête a cogné le coin d'un chevalet - ils s'étaient cachés dans un studio d'artistes. Je ne me suis pas rendu compte tout de suite de la gravité de la situation. Mais j'en avais fini avec lui alors je suis parti. C'est important que tout le monde comprenne que je n'en tire aucune fierté et que ça correspondait à une époque où j'étais sous l'emprise de stupéfiants et issu d'un milieu ultra violent. C'est un acte que que regrette et qui m'a envoyé en prison mais si je suis parfaitement honnête, c'est ce qui m'a sauvé... » 



  - « J'ai rencontré des gens, je suis allé en désintox, je me suis fait aider. Et la première chose que j'ai faite quand je suis sorti de prison c'est d'aller le voir. Pour lui présenter mes excuses.
- « Quelle a été votre réaction, Corey ? »


- « J'ai eu peur, d'abord ! Et puis il a été rapidement rassurant. Il avait l'air sincère alors je l'ai écouté. Et je me suis aperçu qu'il était véritablement attaché à Silvia et que s'il l'avait malmenée pendant les entraînements c'était parce-que c'était comme ça qu'on lui avait appris, pour savoir encaisser les coups et dépasser la douleur.

- « Dites donc, c'est ce qu'on appelle une « Bad Ass » votre copine, non ?
- « Oui...
- « Oui... »


- « Je... Je ne me rendais pas compte... J'étais carrément à l'ouest.
- « Mais elle était demandeuse, en fait... C'était quelqu'un de très doux mais qui avait beaucoup de colère en elle à évacuer.
- « Et alors qu'est-elle devenue cette petite querelleuse ?
- « On ne sait pas. C'est précisément pour cela que je suis ici. »









-«  J'ai un message pour elle.»






                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Chapitre Suivant  →

Commentaires

Mauy a dit…
Aaah le Grand Retour ! Tu nous a mis les petits plats dans les grands : 2 épisodes d'un coup !

J'en suis toutes émue ! Quand je te disais que c'était comme le retour de sa série préférée, j'étais encore loin de la vérité. J'adore cette histoire, je reviens vraiment sur ton blog tous les 3-6 mois pour voir si il ya eu des mises à jour, en me disant "c'est bon, ça fait trop longtemps, elle est passée à autre chose, il n'y aura sans doute jamais de fin". Mais quand même, je reviens toujours...

Alors là, quelle émotion de revoir certains de ces personnages que j'aime tant, ces images, ces textes et ces ambiances musicales dont tu as le secret pour de nouvelles aventures. Tu as éclairé ces dernières journées monotones de confinement !

Bref, c'est toujours aussi beau, émouvant et prenant ! On entre dans l'histoire tellement rapidement, que j'ai déjà hâte de voir la suite ! S'il te plait, ne nous torture pas en nous faisant attendre encore des années pour la suite ;)

Bon sur le fond maintenant : Beaucoup d'années ont passé...

Daniel avec des enfants ? J'aurais jamais cru... Et en plus qui vit, si je ne me trompe pas (je n'ai pas relu les anciens épisodes, donc désolée si je confond), dans l'ancienne maison où il a été recueilli avec Nadia ??? Je pense que je me trompe car Anjana et les autres l'auraient vu, ils vivent en face dans mes souvenirs !

Nadia, on a pas eu trop de détails, mais elle n'a pas changé on dirait.

ET je m'arrête là pour ne pas spoiler ceux qui n'auraient pas encore lu le 2ème épisode.

En tout cas tu l'auras compris, je suis trop heureuse de retrouver cette histoire !



Pythonroux a dit…
Cool, j'ai trouvé le 1er chapitre après avoir lu le 2e ^^
Mais l'important c'est d'avoir toute l'histoire, maintenant, on va essayer de pas trop se tromper dans l'ordre des chapitres ;)

Très cool comme présentation des personnages
Eulaline Lol a dit…
Me revoilà :D
C'est évidemment un grand plaisir de revenir commenter ton histoire et venir te dire combien j'ai aimé ♥
Je pourrais commencer par m'extasier sur le travail fourni, sur chacune de tes captures qui se fondent si bien dans le récit, où chaque détail est si soigneusement mis en scène, où chaque mimique rend tes personnages plus réels, où les teintes forment une harmonie.
Ou je pourrais commencer par te dire à quel point j'aime le rythme de ce début d'histoire, les dialogues qui sont savoureux dans lesquels, et chacun, sont le reflet exact du caractère, de l'âge, ... de tes personnages.
Oui, je pourrais commencer par là mais je vais commencer par Dan. Oui, par Dan, pas seulement parce qu'il débute ce chapitre mais parce qu'il est le personnage que, sans doute, j'aime le plus dans no u turn; celui aussi qui m'a fait tant apprécier "Life is strange 2" tant il est similaire à Sean dans ce jeu, dans sa pugnacité à s'oublier pour "sauver" et protéger son frère (là où Dan protège sa sœur (mais peut-être devrais-je dire ses soeurs?) :) )
Je retrouve Dan, tel que je le vois, courant à bout de souffle, s'épuisant pour se dépasser... Mon Dan et puis ... oh! mais dis donc, il a un foyer, Dan. Et là, je tombe de ma chaise. Le temps est passé et voilà que cette jolie dame pleine de colère que j'ai rencontré plus tôt, étendue sur le sol de la jolie maison d'Anjana qui promettait vengeance, se retrouve la compagne de Dan :o Et non seulement cela mais Dan est chef de famille :o
Mais olalalala.. pas du tout dans une petite vie toute tranquille et mignonne et toute apaisée... non, non non nous sommes dans no u turn bon sang! et comme le laissait présager cette course éperdue du début, le passé rattrape, le présent n'est pas flamboyant, le bonheur, la sérénité, sont encore à aller chercher.
J'ai adoré! ♥ et les non dits, et la tension qui déjà grandit.

Après Dan, mon deuxième préféré :D Miko.
Miko et Nadia ♥♥ mon petit couple chouchou.
Je constate très vite que les années sont passées et que finalement rien n'a vraiment changé ici non plus. Nadia est Nadia. Miko est Miko. Quel bonheur de les retrouver. L'un cherchant l'attention, l'autre désespérément empêtrée dans tout ce qu'elle voudrait comprendre, boulimique et hyperactive.
Et déjà on s'inquiète... on sait que Nadia devrait regarder Fabien, lui parler, le prendre en compte, lever le nez de son ordi, lui sourire, l'embrasser. Juste un peu. Juste pour lui montrer qu'elle l'aime et qu'il est important :/ Nadia qui veut toujours montrer à quel point elle est forte, s'oublie elle aussi et plus oublie ceux qu'elle aime. Quelle tendresse, je ressens pour elle à ce moment :)

1/2





Eulaline Lol a dit…


Et voilà Anjana. Ici, tout est pareil, une joyeuse pagaille, pleine d'enfants, pleine de bienveillance... ralalala ♥ elle m'a manqué cette jolie maman.

Dans le paragraphe suivant, je suis un peu bousculée, j'avais bien compris que Corey allait passer à la télé; mais je ne m'attendais pas à ce genre de show... Je me dis oh oh Corey, je suis ravie du succès qui est le tien, mais que vas-tu faire là, mon ami? Cela ne te ressemble pas du tout...

Et voilà que je me prends la détresse du petit Téo. Oh j'avais bien compris que Dan était Dan, plein de douleurs, dans une vie qu'il a choisie mais avec laquelle il n'est pas en harmonie... :/ et évidemment, un enfant, c'est une éponge et le petit garçon sent que ça foire de son côté. Heureusement, il y a maman. Maman bienveillante, aimante mais que j'ai des difficultés à imaginer totalement sereine (je me souviens, n'est-ce pas de sa colère, étendue sur le sol de sa maison... quelle image! j'ai trop aimé à l'époque ♥)

Et pour terminer, la surprise, totale, énorme lorsque je découvre que Kay (ce Kay que j'ai certainement insulté - pardon - tant je l'avais trouvé à l'opposé de ce que je voulais pour Silvia) meilleur ami de mon doux Corey, un peu naîf, si romantique et maladroit... Et là, bam, le temps de m'en remettre, j'apprends qu'il y a un message pour Silvia... tu penses bien, ni une ni deux, je suis déjà au chapitre 2 :D


2/2


Sorane a dit…
Ca y est ! Je me plonge enfin pour de bon dans ton histoire qui m'a tellement intrigué depuis tout ce temps ! Je dois encore apprendre à connaitre tout les personnages et comprendre les liens entres chacun, mais ils sont déjà tellement intéressants et attachants(le petit Téo ♥) Mais il y a certain noms qui me parlent déjà grâce aux résumés sur ton tumblr !

J'ai hâte de rassembler toutes les pièces du puzzle et d'en apprendre plus sur chacun d'entre eux ♥

GGO a dit…
Mauy

Quel plaisir de te revoir ici, dans les commentaires. Je te l'ai déjà dit mais tellement merci pour ton intérêt après tous ces mois sans rien...

Quant à la maison de Dan, nan nan, tu ne te trompes pas, c'est bien celle d'Anjana :
- J'ai clairement eu une contrainte au niveau de la place à cause de l'architecture du jeu. Du coup j'avais pas d'autre terrain libre XD
- Ça m'a permis quand même d'ajouter un peu d'ironie du sort pour notre pauvre Dan, "obligé" (vous verrez pourquoi) de vivre dans l'endroit qui le culpabilise le plus ! (C'est pas moi, c'est le jeu ^^)
- Oui Anjana l'a vu. Ils se sont revus. Vous verrez ça aussi plus tard. :3

Merci beaucoup beaucoup pour ton enthousiasme.



Pythonroux :

Haha !
Merci beaucoup, vraiment, de continuer de suivre mon histoire et de toujours venir faire un petit coucou. <3



Eulaline :

Ho lala... Ce commentaire de fou. Je suis tellement reconnaissante <3

Pour LiS, c'est clair que ça a beaucoup raisonné en moi ! C'était fou d'ailleurs ! :o Et quel compliment tu me fais !!

Ah c'est sûr que pour Dan, je crois que la surprise est de taille ! Il y a des choses qui se sont passées ! :o Trop hâte de vous raconter.

Arf... Miko. Le pauvre... ^^" je n'en dis pas trop, mais je crois que tu vas l'aimer encore plus. :D

Anjana : quel plaisir de jouer chez elle ! J'adore sa maison ! Elle est si pleine de lumière, comme elle !

Pour Corey : c'est une personnalité, maintenant. Il doit faire avec. Comme tu l'as deviné, il avait besoin d'une grande portée pour atteindre une Silvia qui semble avoir disparu de la surface de la Terre .../ C'est un cri qui est à la fois plein d'espoir et de désespoir : le pauvre ne sait pas quoi faire pour la retrouver. Ça aurait pu aller... Si Mara et Kay n'avaient pas été si malicieux... Les conséquences risquent d'être terrible...

Merci du fond du coeur.



Sorane Comme je suis contente de te voir ici ! Merci beaucoup !!
Plume a dit…
Salut GGO !

Je te l'avoue, j'ai été une lectrice fantôme pendant longtemps, c'est le premier commentaire que je poste.
J'aime tellement tellement cette histoire !
Il y a tellement de détails dans ton scénario, de liens entre les personnages, de suspens...
Et puis j'aime énormément ton style d'écriture. On se sens si proche des personnages! Je trouve tes phrases tellement justes, précises et puissantes. On souffre avec eux, on sourit avec eux, on pleure avec eux ...
Je suis toujours impressionnée de découvrir leur personnalité si complète, complexe et construite. Quel travail ! Et ça les rend tellement crédibles, réels, et terriblement attachants.

Quelle bonne surprise quand j'ai vu la notification comme quoi tu avais publié une partie de l'histoire ! J'étais passée de temps en temps sur le blog, mais je m'étais dit que tu étais peut-être passée à autre chose.
Quel plaisir de retrouver ces personnages !
Moi aussi je me suis demandée si c'était l'ancienne maison de Dan dans laquelle il était revenu. J'ai lu dans ton commentaire qu'il avait revu Anjana (je l'aime trop Anjana!) Je suis bien curieuse de découvrir ce qu'ils se sont dit.

Je ne veux pas écrire un commentaire de 3 pages alors je vais m'arrêter là ! Même si j'aurais encore mille choses à dire haha.

Juste une petite question : Je n'arrive plus à retrouver tout le début de ton histoire. "Au commencement", les "Meet..." et "Mission to Sixam" ... Ils ne sont plus sur ton blog ? Ou bien je dois envisager le port de lunettes ;) ?
J'aurai aimé relire certains chapitres, il y a des choses dont je ne me souviens plus.

En tout cas merci pour ces personnages si attachants, ce suspens et ces petits moments d'évasion que procure la lecture de No U-Turn !

A bientôt sans doute,

Plume
GGO a dit…
Plume :

Eh ben didon, si je m'attendais à un commentaire comme ça... :o

Tu me fais vraiment de très beaux compliments qui me vont droit au cœur. Merci beaucoup.

Pour les prologues (Nadia + Au commencement), il se trouve que j'avais décidé de les enlever car je trouvais que ça avait mal vieilli. Quelques personnes m'ont assuré le contraire mais je mets ça sur le compte de la nostalgie et leur gentillesse.
Aussi, l'idée de cette nouvelle publication, c'est de tout remettre à plat, de pouvoir la lire sans avoir 10 000 choses à rattraper avant, ce qui est très décourageant. Or, il se trouve que des nouveaux lecteurs ont émis le désir de lire ces écrits. J'ai pas mal hésité, mais je me suis dit qu'en plus de cracher dans la soupe (bah oui, pauvre de moi, on demande à me lire !), c'était injuste car les anciens lecteurs parlent de choses qui leur échappent. Du coup, je vais les republier. :)

Pour les Meet... + Mission Sixam , je vais les partager très prochainement. Le soucis avec eux, c'est que la mise à jour du blog a créé un soucis de mise en page. Je dois donc tout régler avant.

Merci infiniment pour ton intérêt, ton enthousiasme, et d'avoir pris le temps de m'écrire tout cela.

A très bientôt, oui ;)

Bonne journée.

GGO.
Plume a dit…
Merci pour ta réponse !

Je suis bien contente de voir que tu vas les re publier :)
Je ne trouve pas qu'ils aient mal vieilli. Au contraire, c'est tellement impressionnant tout l'univers que tu as construit au fil des chapitres, je trouverais dommage de les mettre au placard...
Et puis tout ce travail sur la personnalité des personnages, je crois que c'est ce qui me fascine le plus (même si je trouve tout génial haha ! )
C'est par le biais de ces prologues at autres chapitres qu'on s'est tant attaché à eux, et sans doute qu'ils permettrons de mieux comprendre certaines réactions des personnages face aux événements... j'imagine.

Enfin bref, tout ça pour dire que je suis ravie que tu aies changé d'avis !

A bientôt et vivement la suite, héhé ;)
Bonne semaine,

Plume
GGO a dit…
Mais c'est que tu vas vraiment me convaincre de les afficher ces prologues ! 😱

Merci pour ces gentils mots. Et en attendant...

https://ggof19.blogspot.com/p/no-u-turn-prologue.html 😉

A jeudi ? 😊
Plume a dit…
Oh bah ça alors ... Ils sont là sans être là ?? Serait-ce de la magie ? haha ^^
Merci en tout cas :)

Et bien avec plaisir à jeudi :D
Agathe2013 a dit…
Eh bien, eh bien, on m'a vendu un couple Dan/Sharon et voilà que je le retrouve avec Julie, c'est quoi ce bazar ? XD

Sinon, que dire si ce n'est que je suis impressionnée par la maîtrise de tes personnages. Je suis contente d'avoir lu Nadia et les "meet..." car cela m'a permis de reconnaître les persos et leur évolution. Celui pour laquelle je suis agréablement surprise par l'évolution de Corey. Et surprise également de sa relation avec Kay. Je ne m'y attendais pas du tout. Mais c'est une surprise agréable, cela donne un petit côté positif dans toute cette noirceur.
Par contre, j'aurais préféré que Corey oublie Silvia. C'est louable de sa part, et c'est également touchant mais il va foutre un merdier pas possible là... Enfin, j'anticipe.
Bref, je suis contente de voir arrivée cette histoire que tu nous as tellement bien vendu. :)
GGO a dit…
Mumu :

Et oui je fais des mystères !!! XD

Pour Corey... Ah ça...

Ouuuuiiii ! Ça y'est, je suis enfin lancée !! Merci de m'avoir accompagnée tout ce temps ! <3