0.9









- « Mais puisque j'vous dis que j'ai très mal et qu'on a pas le temps d'attendre qu'ils reviennent du travail ?!! »



- « On ne prend pas les mineurs sans leurs parents.
- « J'ai pas de parents ! Par contre, j'ai très mal au bras !
- « Hum hum... Vous désirez madame?"

L'enfant se sentit doucement mais sûrement poussée sur le coté.

- « Mais... Mais !! »



- « Je sue à grosses gouttes depuis ce matin, je ne sais pas ce qu'il se passe...
- « Moi je sais ! Vous êtes en bottes avec un pull en laine dans le désert ! Allez à re-moi !! J'ai très mal au bras je vous dis !!
- « Natasha, vous avez des dossiers pour moi ?"

Un médecin venait de faire son apparition :

- « Oui docteur... Juste devant vous. Le premier concer...
- « Monsieur le docteur monsieur le docteur ! J'ai mal au bras !"

Un des patients dans la file d'attente s'agaça :

- « Toi le microbe on t'a dit de rentrer chez toi. Va voir ailleurs si on y est, y'a des gens vraiment malades ici.
- « Microbe vous-même !
- « Allons allons... Que se passe-t-il ici ?" Interrogea le médecin.
- « Cette jeune fille est venue sans ses parents. Elle dit avoir mal au bras...
- « Que t'est-il arrivé ? " Demanda-t-il directement à Nadia.
- « J'étais sur l'échelle, tout en haut, et j'ai glissé. Je suis tombée sur mon bras et j'ai très mal !
- « Tu peux le bouger ?
- « A peine...
- « Viens avec moi.
- « Mais Docteur... Il nous faut l'accord de ses parents...
- « Vous avez tenté de les appeler ?
- « Elle ne veut pas me donner leurs coordonnées. »

Il jeta un regard interrogateur à Nadia, qui leva les yeux au ciel d'un air bougon. Après un instant de réflexion, il déclara :

- « J'en prends la responsabilité.
- « Mais qui va régler les examens ?
- « Si on arrive pas à joindre ses parents, je m'en occuperai. Allez, viens, fit-il à l'adresse de l'enfant. »



- « AIE !!
- « Et là ?
- « AIE !!!!
- « Tu peux tendre le bras ou pas ?
- « Ca dépend... Comme ça un peu, comme ça pas du tout...
- « Bon... Il vaut mieux passer une radio. Pourquoi tu ne veux pas qu'on appelle tes parents ?
- « Ils ne sont pas joignables.
- « Donne nous quand même leur téléphone, qu'on essaie...
- « Je ne le connais pas.
- « Tu t'appelles comment ?
- « Nadia.
- « Nadia comment ?
- « Nadia Toucourt. »

Le médecin poussa un petit soupir.

- « Tu t'es fait ça à l'école ? »

Les yeux de l'enfant se dirigèrent rapidement vers la droite, trahissant sa réflexion :

- « O-oouuuiiiii.
- « Tu es tombée du vaisseau vert ?
- « Il est pas vert il est rouge ! Et sinon, je suis tombée de l'échelle.
- « D'accord. »

Il attrapa alors son téléphone, sembla chercher quelque chose, appliqua son pouce sur l'écran tactile et porta le mobile à son oreille. Nadia entendit une femme décrocher.

« O.S. Junior High bonjour ! »




- « Bonjour. Ici le Docteur Muto, de l'Oasis Grace. J'ai devant moi une de vos élèves qui a pris la poudre d'escampette...
« Ah bon ?! Qui ça ?
- « Vous pourrez peut-être me le dire... Une brunette d'une douzaine d'année, les yeux gris et la langue bien pendue...
« Ah c'est la petite Magnolia ça...
- « Je me doutais qu'elle devait être connue comme le loup blanc.
« Je viens de vérifier le fichier de présence et elle n'est pas venue aujourd'hui.
- « Elle ne veut pas me donner le numéro de ses parents. Pouvez-vous envoyer les coordonnées à l'hopital ? Je ferai le nécessaire.
« Elle est en famille d'accueil. Ce sont Monsieur et Madame Calcuta qui s'occupent d'elle et de son frère. »



Le Docteur Muto avait vu le visage de sa jeune patiente se modifier peu à peu depuis qu'elle avait entendu qu'on lui parlait de sa famille d'accueil. Elle avait d'abord baissé les yeux, comme si elle était honteuse, puis avait eu un petit sourire désabusé, et enfin, avait relevé les yeux vers lui avec une expression indéchiffrable. Tout ce qu'il pouvait dire, c'est que malgré les apparences, cette enfant avait le cœur très lourd.
Lorsqu'il raccrocha, une vague de tristesse lui traversa la poitrine. Il détestait voir des enfants malheureux. Il se reprit néanmoins rapidement et proposa :



 - « Bon, on va la passer cette radio ? »



- « Ça fait mal ?
- « Non, ne t'inquiète pas. Tu n'en as jamais passé ? Tu as l'air d'être casse-cou.
- « Je retombe toujours sur mes pieds ! Annonça-t-elle fièrement.
- « Que s'est-il passé aujourd'hui ?
- « Je sais pas... Je pensais à autre chose.
- « Au fait que tu aurais du être à l'école ?
- « Non...
- « A tes parents ?
- « Non plus...
- « Et à quoi peut bien penser une petite fille de ton âge ?
- « …
- « Ça se passe bien chez les Calcuta ? »

Petit soupir.

- « J'imagine...
- « Qu'est-ce-qui te tracasse en réalité ?
- « …
- « Ne bouge pas. Je lance le scan. Reste bien immobile d'accord ? »



L'examen fini, il lui indiqua qu'il la ramenait dans son box. Elle n'avait pas prononcé un mot suite à sa dernière question. Son air préoccupé lui tordait les tripes. Il sentait une angoisse sourde chez elle qui le mettait très mal à l'aise. 
Et pourquoi son nom ne lui était pas étranger ?
Que lui était-il arrivé ?



Une fois revenus dans sa chambre, il lui donna un petit gobelet rempli d'un sirop rose bonbon qui sentait très bon :

- « C'est pour la douleur. Tu n'as rien de cassé, c'est une grosse contusion. Tu vas avoir un beau bleu, qu'il ne faudra surtout pas toucher, mais ça devrait rentrer dans l'ordre.
- « …
- « Tu es vraiment tombée d'un jeu ? »

Elle hocha doucement la tête.

- « Où étais-tu au lieu d'être à l'école ?
- « Chez m... Chez les Calcuta. J'ai attendu que tout le monde parte pour revenir jouer dans le jardin.
- « Tu étais seule ?
- « Oui.
- « Personne ne t'a fait du mal ?
- « Non non... Je suis tombée toute seule.
- « Bon... Je te laisse te reposer. Madame Calcuta ne va pas tarder. »

Alors qu'il se retournait, il perçut du coin de l’œil qu'elle avait eu un petit sursaut. Il lui adressa alors un regard interrogateur et elle baissa les yeux. Il allait sortir du box quand il entendit :

- « Ils sont gentils, vous savez... »



Le médecin jeta un œil à son bipeur qui clignotait, puis le remit dans sa poche. Il s'approcha ensuite à nouveau du lit.

- « S'il y a quelque chose à dire, Nadia, c'est le moment. Je suis là pour t'écouter.
- « Si je ne voulais pas qu'on les prévienne, c'est parce-qu'ils vont être déçus...
- « Pourquoi n'es-tu pas allée à l'école ?
- « J'avais besoin de réfléchir...
- « A quoi ?
- « A mon frère. Il est amoureux...
- « Et en quoi ça t'inquiète ?
- « Beh il est moins avec moi... Mes parents... Avant de nous quitter, ils étaient moins avec nous aussi...
- « Tu en as parlé avec lui ?
- « Non... 
- « Vous êtes proches ?
- « Oui... C'est mon meilleur ami. Je n'ai que lui vous savez ? Il s'est toujours occupé de moi... Mais depuis qu'il voit Lin... »

Une petite décharge électrique secoua le médecin :

- « Lin ?
- « Sa copine. Elle est super jolie, elle est super intelligente, ils font que rougir quand ils se regardent... Quand elle est à la maison le week end, j'ai l'impression d'être invisible... »

Quand elle est à la maison... Le week-end...

Ça peut pas être « ma » Lin... Pourtant...

Lin... Belle... Intelligente... Visiblement adolescente...



- « Allez, bois ton sirop. »

Il tourna alors les talons, et jeta un regard en arrière avant de demander :

- « Comment s'appelle ton frère ?



- « Daniel pourquoi ? Erk... Ça a pas le goût de l'odeur !
- « Pour rien. Prends soin de toi Nadia. Et ne t'inquiète pas, tu retrouveras bientôt ton frère. »














6 commentaires:

  1. :/ j'espère que le doc va pas embêter Lin...pauvre petite Nadia...

    Mais pourquoi elle a menti ? où est-ce qu'elle était ? Dan il est où ? trop de questions... :p (oui, j'attends, la suite ;) mais j'aime bien poser mes questions ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'aime bien quand vous vous posez des questions ;-)

      Supprimer
  2. RoOoO la la !! t'es une spécialiste pour nous faire cogiter, j'adore cette suite .. et les autres d'ailleurs .. ;D

    RépondreSupprimer
  3. M'est d'avis que le doc il connaît Lin, et vu sa moustache il se pourrait bien que ça soit son paternel :D Je file lire la suite ! ^^

    RépondreSupprimer

Pensez à ctrl+C votre commentaire car blogger est capricieux ^^"
Merci ;)