mardi 30 septembre 2014

0.11









- « Linette... Mon poussin... Tu ne peux pas rester dans ta chambre toute la journée... Il faut vraiment que tu te lèves. Monsieur Lalouche arrive dans une demi-heure maintenant. Je t'attends en bas. »



Le cœur lourd, l'adolescente n'arrivait pas à se lever. Rien que l'idée de mettre un pied par terre lui donnait la nausée. 



Seulement, un des hommes les plus importants d'Oasis Spring venait la rencontrer, alors il fallait qu'elle fasse le minimum. Elle allait s'habiller, mettre ses vêtements de petite fille modèle - qu'elle considérait aujourd'hui comme un costume - l'écouter poliment, et avec un peu de chance, elle pourrait rapidement retourner sous les couvertures.
Elle attrapa son portable, l'alluma, et alors qu'elle allait se lever, ouvrit la petite icône qui venait de s'afficher et qui lui indiquait qu'elle avait un message.
Son cœur manqua un battement.



C'était Daniel.

« Coucou. Ça fait un moment qu'on s'est pas vu, j'espère que tout va bien, comme tu le dis dans tes messages... Je ne sais pas si tu te souviens, mais on fête mon anniversaire demain. On t'attend pour 16h00. Tu m'avais déjà dit que tu viendrais, mais comme je n'ai pas trop de tes nouvelles... Ça me ferait vraiment plaisir que tu sois là. Tiens moi au courant. Bisous. »

Il lui avait envoyé ça la veille. Elle regarda l'heure : 15h36.



Elle pouvait le faire.



Elle ne sait pas comment elle s'y était prise, mais elle avait réussi sa tresse du premier coup, et sa main n'avait même pas tremblé lorsqu'elle s'était maquillée.
Après s'être assurée qu'elle ne croiserait personne, elle avait dévalé le plus silencieusement possible les escaliers et avait couru à en perdre haleine de manière à disparaître du champ de vision potentiel de ses parents.
Aujourd'hui, elle allait voir Daniel, le serrer très fort contre elle et l'embrasser. C'était tout ce qui comptait.




***




Le matin-même...


Aujourd'hui, c'était son anniversaire.
Il irait travailler, ils déjeuneraient, passeraient du temps ensemble, et accueilleraient Lin pour le gâteau. Ce serait une journée paisible.
Il espérait seulement que l'adolescente pourrait se libérer...

Avant de partir, cependant, il fit un détour par le jardin potager. Anjana était débordée ces derniers temps, et les plantes commençaient à souffrir de l'aridité du désert. Il prit alors le temps de les arroser, souhaitant ainsi la libérer d'un soucis.
Il allait contourner le bac pour s'occuper du basilic, lorsqu'une sensation le fit se retourner.



Mais il n'y avait personne.
Il haussa alors les épaules et reprit sa tâche.



Il sifflotait joyeusement lorsque soudain, pivotant sur lui-même pour changer de jardinière, la silhouette d'un homme le fit sursauter.
Le temps sembla s'arrêter.
Ils se fixèrent un moment sans rien dire, puis l'homme se mit à parler. Mais Daniel n'entendit rien d'autre qu'un sifflement perçant. Tous les bruits environnants s'étaient tus.
Il n'y avait pas de doute. De l'autre coté, c'était son père. Celui qui l'avait abandonné.
La colère remplaçant la stupéfaction, les paroles prononcées devinrent audibles.

- « … dois parler. Tout de suite. C'est important. Tu dois m'écouter. »


Sa montre bipa, lui indiquant ainsi qu'il était 7h, et que par conséquent, il devait non seulement aller travailler, mais aussi que toute la maisonnée n'allait pas tarder à se réveiller sous les pleurs de la petite Justine qui réclamait toujours son biberon à cette heure là. 



Il n'était pas question que quelqu'un d'autre voit cet invité indésirable.
Malgré cela, il n'arrivait pas à bouger. Il aurait donné n'importe quoi pour retrouver la légèreté des instants précédents. Cette insouciance que les Calcuta avaient tant cherché à lui inculquer, afin qu'il profite de son statut d'enfant.
La mort dans l'âme et la peur au ventre, il se décida tout de même à l'entraîner ailleurs.



En sortant du jardin, Daniel se dit amèrement que la journée ne s'annonçait pas aussi radieuse que prévu. 







6 commentaires:

  1. Hééééé, maiiiiis, mais...où qu'il est le bisou d'amour entre Lin & Danou ? :'o Et c'est qui c'lui-là ? :/ j'ai peur d'un coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi, j'avais hésité à mettre "son père" en gras *joy*

      ;-)

      Supprimer
  2. Rah, ça ça sent le premier grand rebondissement, cool ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois pas si bien dire *tête de mystère*

      Supprimer
  3. .. Ouais, ouais.. y a des jours comme ça ... :/ .. "premier grand rebondissement" .. pas mieux que Mathoo et hâte de lire la suite .. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas bientôt être exaucée !

      Merci à tous les 2!

      Supprimer