18.


Eh ben mine de rien, on s'amuse bien tous les trois. On passe beaucoup de temps ensemble.




Comme chacun d'entre eux adore la salle de sport, eh bien ils y passent beaucoup de temps. J'essaie d'être le plus près possible, mais il se trouve qu'à chaque fois que je m'approche, ils changent d'atelier. "Pour que ce soit uniforme", qu'ils disent. Moi j'y connais rien alors...




Du coup je dois souvent me contenter de mes supers pouvoirs. J'adore les regards qu'ils échangent tous les deux.






Je vous épargne d'ordinaire ses pensées, mais là, je peux pas m'en empêcher : 

Pourquoi elle me regarde comme ça ? Je suis décoiffé ? J'ai une moustache au chocolat ? Oh depuis ce matin quand même ! Elle aurait pu me le dire plus tôt ! Ou alors je transpire trop... 

Nan mais quel nigaud ! Elle est amoureuse de toi, Patate !




Naaaaaa... J'me suis regardé dans la glace tout à l'heure et tout allait bien ! Bombe le torse !
Tiens, j'vais lui en mettre plein la vue ! ...




... Et à l'autre guignol aussi, tant qu'à faire. 

Voilà voilà. ^^

C'est tellement intéressant que je pense avoir le temps d'emmener Léonor au petit coin.




Seulement, quand je reviens, ils sont partis ! Ils sont partis sans nous !




Quelle bande de petits étourdis !




Par contre, y'a des moments je trouve qu'ils ne me laissent pas beaucoup de place !




Vous me voyez, là, faire une blague sur les pingouins ?




Moi non plus ! Garçon !




Pfiou ! Le temps est passé tellement vite ! Je ne les ai pas vu partir !




Je comprends mieux pourquoi aux bruits qui me parviennent de la chambre... Bon... Je vais encore aller visiter le jardin moi. Là ça va parce-qu'il fait toujours beau et bon, mais quand y'aura les saisons...




Le lendemain matin, je suis réveillée par leurs chuchotements.
- "Alors les amoureux, on complote ?
- "Mainonmai...
- "Lorenzo, il va bien falloir !
- "Laissmoiletemp...
- "Je suis réveillée, hein, vous pouvez parler normalement !
- "Maiscombiendetempçavadur...
- "Laissmoigérerçadina silteplait... faimoiconfiance...
- "Eh ben ! Vous étiez plus bruyants hier, hein ?"

Gros clin d’œil bien marqué.




...



- "Bon... G... Léonor, euh... Où en es-tu dans ta recherche d'appartement ?
- "Pourquoi ?
- "Beh... Euh... Parce-qu'à force, le canapé, ça doit pas être très confortable ! Je m'en voudrais si...
- "Oh, c'est gentil ! Mais ton canapé est très confortable je te jure ! Tu peux dormir sur tes deux oreilles !"




- "Oh c'est pas possible ! Léonor, je compte m'installer ici prochainement, et sans vouloir t'offenser, je partage depuis déjà assez longtemps ma maison. Donc il faudrait que tu déménages."




Hum ?




HumGnnnnnnnnn... ?

Pitié ne faites pas d'exclandre, pitié de faites pas d'exclandre... J'y suis pour rien j'y suis pour rien J'y suis pour rien...




Poltron.




Ok. Alors quand elle a dit prochainement, je pensais pas vraiment à "prochainement-tout-de-suite".

- "Euh... Lorenzo... ?"




Evidemment, il peut pas parler la bouche pleine !

Grumph !



Bon, eh bien me voilà mise à la porte, tentant de partir avec dignité telle une cowgirl solitaire prête pour une nouvelle aventure...

- "GGO ! GGO ! ATTENDEZ !!!!"




- "Quoi ! Tu gâches mon effet là !
- "Huh huh... Attendez... huh huh..."




- "Je voulais juste m'assurer que vous aviez bien compris que je n'y suis POUR RIEN ! C'est Dina ! Moi j'voulais en parler avec vous d'abord, mais j'ai pas eu le temps !
- "Tu m'étonnes ! Si tu passais pas ton temps à lui explorer les amygdales !"




- "Nan mais je suis très vexée ! Je suis obligée maintenant d'appeler ton premier fils Jean-René !"



- "Oh Grand Sim ! Non ! Pas ça !
- "Ah bah on récolte ce que l'on sème. Allez."

Je pars puis reviens : 

- "Bon. Je te laisse une dernière chance : tu m'invites à mon ton mariage et je retire ma malédiction.
- "D'accord d'accord !"

Trop facile.




- "J'riiiiigoooole !
- "Oh vous m'avez fait peur !"




- "Vous êtes sûre que je dois signer nulle part ? Dans les films faut toujours signer des contrats avec le diable.
- "Mais non je te dis ! Tu appelleras ton fils comme tu veux ! Allez ! Un calin d'au revoir ? Dans mes bras Chouchou !"




- "J'sais pas si j'dois vous le dire mais bon... Vous allez me manquer quand même..."



 - "Pas très longtemps je te rassure ! On s'voit à ton mariage ?"



- "Hein... ?"


FIN

3 commentaires:

  1. Déjà fini? Flûte! Mais j'ai bien rigolé, c'était super marrant la découverte du jeu!

    RépondreSupprimer
  2. j'ai adoré, dommage que ce soit fini :( au moins, il est casé^^

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup à toutes les deux ! Si vous voulez, vous avez la suite ici :

    http://ggof19.blogspot.fr/p/la-quatrieme-dimension.html (c'est dans les albums photo)

    Ce n'est pas vraiment raconté, mais les images parlent d'elles-même ! ;-)

    RépondreSupprimer

Pensez à ctrl+C votre commentaire car blogger est capricieux ^^"
Merci ;)