Nadia 8.


- « «  YEEEEESSSSS ! Bande de nazes ! » C'est comme ça qu'il faut dire ?
- « Tu l'fais très mal. »

Effectivement, sans Yang, Nadia avait plus de mal à avoir le dessus sur Django qui se débrouillait bien mieux finalement en gérant lui-même les 4 poignées.



***



- « YOUHOU ! Et BAM ! Allez làààààà !
- « T'as peur de pas avoir le temps de me rattraper ?



- « Et toi tu joues la montre ! Dépêche Django! »



***



- « Keuf keuf... T'as perdu Keuf keuf.. »
- « Si tu t'étais pas pavané entre chaque partie ça aurait été différent. Maintenant tu dois partir et je peux pas te mettre ta raclée. »




- « Keuf keuf... Mauvaise perdante... Keuf keuf... »


- « Allez boude pas...
- « …
- « Toi t'as besoin de te détendre ! Viens avec moi à la salle. J'ai des entrées pour le spa en haut. »

Nadia lui jeta un coup d’œil intéressé :

- « Ah oui ? »




Ah oui.
Ils avaient pris le bus pour arriver jusqu'à la salle de sport où Django était sensé effectuer son entraînement quotidien.



Alors qu'ils pénétraient dans l'entrée, il lui indiqua de se rendre aux vestiaires où une clé pour un casier lui serait remise. Lui s'occupa des formalités.

- « Je voudrais un pass invité s'il te plaît sur mon compte.
- « Quel niveau ?
- « Platinum.
- « Ooooohhh elle en a de la chance ! »

Elle entendit l'adolescent se racler la gorge.



De son coté, Nadia attendit qu'on vienne s'occuper d'elle.
La réceptionniste lui donna une petite clé, un peignoir, une serviette et des échantillons de gel douche, de shampoing et de crème hydratante aux couleurs d'OAZ'Form.



Dans les vestiaires proprement dits, son casier contenait en plus un tapis de gym et un maillot de bain neuf.

- « Bon... Peignoir ou serviette ? »



Au vu de son allure dans le peignoir, ce dernier fut rapidement jeté en boule au fond de l'armoire.
La serviette lui plut davantage, mais elle fit plusieurs fois le tour d'elle-même pour être sûre d'avoir bien tout caché. 



Alors qu'elle montait au spa, elle jeta un coup d’œil à la salle de sport où elle put voir que Django avait été plus rapide qu'elle pour se mettre au travail. Malgré la cadence soutenue, il semblait se déplacer avec aisance sur le tapis. Il était beau, quand il courrait.
Le rouge lui montant rapidement aux joues , elle se hâta de gravir les marches.



Arrivée au dernier étage, elle tomba nez à nez avec Yang et ses copines des Vipères.

- « Tu fais du yoga, toi ?
- « Chut. On est obligées. »

Yang coula un regard vers elle et demanda, perplexe :

- « Et toi ? Qu'est-ce-que tu fais là ?
- « Django m'a invitée à profiter du spa. »

Les deux autres filles se retournèrent, comme stupéfaites.

- « Mesdemoiselles, on se concentre s'il vous plaît ! » Tonna la coach.

Yang commença à faire des grimaces qui semblaient certainement vouloir dire quelque chose mais Nadia n'en comprit pas le sens. Elle haussa les épaules et se dirigea vers la salle où elle devait se faire masser.




Anjana lui avait déjà offert des soins, mais elle n'avait pas bénéficié des prestations haut-de-gamme. Elle se sentit tout à coup très chanceuse.



Vraiment très chanceuse. Sa masseuse était exceptionnelle. Elle se fit alors la promesse de bien gagner sa vie pour pouvoir se faire masser tout le temps !



Après le massage, elle eut le choix entre un bain d'argile ou aux huiles essentielles, mais elle préféra sauter dans le jacuzzi, qu'elle avait toujours trouvé très attrayant enfant. Plus âgée, elle était moins extatique face aux bulles mais pas question de bouder son plaisir !

Au bout d'environ un quart d'heure, elle perçut des voix au travers de la porte, qu'elle identifia rapidement comme étant celles de Yang et de Django.

- « Yang... T'as vu Calcuta ?
- « Ell...t ju..e là. Mais euh... Tu devrais te faire p...iscret, tu sa..
- « Je ...vais pa... elles ...ent rentrées si tôt ! Hier t'as dit que y'avait que Tam !
- « Oui bah elles me tiennent ….au cou...t de ...ur vie tu vois... Mais il paraît que...
- « Oui, je sais ! Tu crois quoi ?!
- « Nan mais ...s pas on sait ja...is... Et euh... C'est bon ?
- « Mais quoi c'est bon ? Bien sûr que c'est bon ! Qu'est-ce-que tu racontes ?!
- « Moi ? Rien. Les autres...
- « Eh ben elles disent ce qu'elles veulent, j'ai rien à me reprocher. Bon... merci Yang.
- « De rien. »

Il tourna alors la poignée mais se fit apostropher :



- « Eh Django ! Ca fait longtemps qu'on t'a pas vu au Solaire ! T'es libre ce week-end ?
- « Euh...
- « Mais t'es devenu une nonne ou quoi ?! Allez ! On se voit Samedi, hein ?
- « Ouais ouais... Salut... »

Il ferma la porte rapidement derrière lui, comme soulagé.
Nadia l'observa un instant, et demanda :

- « C'était quoi ces messes basses avec yang ?
- « Hein ? T'as entendu ?
- « Pas tout mais... Y'a un problème ?
- « MAIS NON Y'A PAS DE PROBLEME !
- « Wo Ho ça va hein... Toi et tes secrets j'te jure...
- « J'ai pas de secret !
- « Tu veux qu'on reparle de tes devoirs dans le désert ?
- « Non ! »



- « Bon eh bien puisque tu es de bonne humeur, merci de sortir, tu me gâches ma détente.
- « Ok. Je voulais juste te dire que je partais. J'ai des choses à faire. »

Nadia ouvrit un œil :

- « Et le chapitre 5 ? T'en as plus besoin ?
- « Ça peut attendre. J'ai autre chose à faire.
- « Ah bon. »

Devant la mine déçue de l'adolescente, le jeune homme demanda :

- « Nan mais demain matin on verra ça.
- « D'accord.
- « Calcutaaaaa... Fais pas la tête !
- « Je fais pas la tête je me repose.
- « Bon bah j'y vais alors...
- « Ouais vas-y.
- « Tu fais la tête.
- « Non.
- « Si ça se voit. Tu boudes.
- « Pas du tout.
- « Bon bah j'y vais.
- « Ok.
- « … Et tu me dis pas un truc méchant ? Tu boudes c'est sûr.
- « C'est faux. »

Il avait fait quelque pas en sa direction puis c'était arrêté au début de leur échange. A cet instant, il parut hésiter, puis fit finalement volte-face pour partir. Au moment où il saisit la poignée de la porte, la voix de Nadia se fit à nouveau entendre :



- « C'est juste que... J'aurais bien aimé... Qu'on reste un peu ensemble... Je sais pas, pour discuter quoi... On fait que travailler ou jouer au baby...
- « Ou au lancé de fer, ou aux fléchettes, ou dans l'étang, ou...
- « OH C'est bon ! Vas-y va-t'en j'ai compris que tu m'avais assez vue. »

Elle ferma derechef les yeux et se repositionna dans sa posture rigide des instants précédents.

- « C'est pas ce que je voulais dire, répondit-il. »

Elle ouvrit à nouveau les yeux et le regarda dénouer sa serviette et par la même occasion découvrir un joli boxer de bain.


Il y avait eu un petit cafouillage au moment où il avait pénétré dans le jacuzzi, car Nadia s'était décalée sur le coté, pensant qu'il allait prendre place sur sa gauche, mais il préféra se mettre en face d'elle. Or elle s'était déplacée donc ils se retrouvèrent en diagonale et un peu gênés sans trop comprendre pourquoi.
Heureusement, la malicieuse Nadia ne tarda pas à dégivrer l'ambiance qui devint rapidement bon enfant.







- « Eh mon maquillage !
- « Qu'est-ce-qu'il y a t'as peur de ressembler à un panda ? C'est trop tard !
- « C'est VRAI ?! »

Django parti d'un grand éclat de rire.

- « Abruti...
- « Ah, ça faisait longtemps ! Dis moi, t'as toujours été aimable comme ça ?
- « No... Ou... Je sais pas... »

Elle sentit son visage se fermer.



- « Ca va pas Calcuta ? Eh t'es super susceptible aujourd'hui ! 
- « Nan c'est juste que... je crois que ça s'est aggravé quand mon frère est parti. »

Nadia sentit une boule grossir dans sa gorge. Elle n'allait pas pleurer maintenant ! Pas devant lui !

- « Ça... ça fait combien de temps que tu es chez les Calcuta ?
- « … 7 ans.
- « Tu as revu tes parents ?
- « Non.
- « Ça a pas du être facile. »

Elle déglutit.

- « Non. »

Cette fois, ce fut une sensation désagréable à la racine du nez qui l'alarma :



- « Mais bon c'est du passé tout ça. Je vais bientôt avoir 18 ans et je vais me prendre en charge ! Là, je suis obligée de rester, mais en fait j'ai besoin de personne ! »



- « Ça vient de là alors...
- « Quoi ?
- « Beh le « j'ai besoin de personne ». J'comprends mieux. »

Il lui adressa un regard plein de tendresse qui menaça de lui faire vider ses sacs lacrymaux pour de bon. Pour éviter cela, elle plongea la tête subitement sous l'eau...


- « Euh... Calcuta ? »



Pour réapparaitre à ses cotés.

- « Et ton maquillage alors ?
- « J'ai menti il est waterproof.
- « Les filles et leurs gadgets secrets... »



- « Et tu veux qu'on en parle de tes secrets à toi ? Allez tu sais deux trucs sur moi...
- « Deux ?
- « Beh oui, d'où je tiens ma devise et mon maquillage !
- « Arrête !
- « Allez Accouche !
- « Mais quuuoooiii ?
- « Tes devoirs en cachette là ! Dis moi ! Ou pourquoi on t'appelle Miko ? Hein ? Tu t'appelles pas Mickael ?!
- « Ça, j'ai pas envie d'en parler ! »



- « Bon d'accord, puisque c'est comme ça, je te dirai plus rien ! Y'a pas d'raison ! »
- « C'est pas intéressant, c'est tout. Mais si t'es sage et que t'arrêtes de bouder, je te dirai peut-être. Pour les devoirs.
- « Je marche pas à la carotte.
- « Je me demande bien à quoi tu marches, en fait. »



A toi, j'ai l'impression...





6 commentaires:

  1. Y'a baleine sous gravillon là, c'est quoi ces messes basses avec Yang ?
    Et puis combien de chapitres encore avant qu'ils se roulent leur première pelle ?
    Y'a trop de suspeeeeeeeeeens !!!
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  2. Lol ! T'es pas la seule à quémander, Aylimette elle en peut plus non plus mdr Je lui ai prescrit comme toi, Camomille à fond XD

    Mais mon petit doigt me dit que vous n'allez pas tarder à être exaucées... ^^ Par contre, pas sûre que vous m'aimiez plus après ^^"

    Bisous bisous !

    RépondreSupprimer
  3. C'est chaud par ici ! Mais heureusement, c'est pas gnangnan non plus !
    En tout cas, la section d'étude de notre ami Django est plutôt intéressante dis donc !
    Accès au spa platinium avec possibilité de faire des pass invités, c'est étonnant qu'il n'ait pas fait tomber plus de filles.
    Ceci-dit, il a l'air d'avoir pas mal de choses à faire en secret le monsieur. Alors plutôt que des pelles qu'on peut voir à la pelle ailleurs, j'aimerais bien voir ce que ce petit monsieur traficote tout seul dans son coin et qui est plus important qu'une fille en maillot dans un bain à remous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. XD Hé hé ! *tête de mystère*

      Bonnes questions ^^

      Supprimer
  4. bon maintenant, c'est sûr, elle est à fond grave accrochée la petite Nadia...
    qu'est-ce que tu vas nous inventer pour lui casser son bonheur :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LOL ! Mais pour qui tu me prends ?! O:-)

      XD

      Supprimer

Pensez à ctrl+C votre commentaire car blogger est capricieux ^^"
Merci ;)