Nadia 14.




Elles s'installèrent sur la terrasse à l'arrière de la maison. L'une comme l'autre étaient mal à l'aise et le vent des Hauts de Yuma n'était pas pour améliorer l'ambiance. Il régnait un silence de mort, là-haut.
Seulement, il fallait bien se décider. Elle prit donc une mimique résolue et s'apprêtait à ouvrir la bouche quand...


... Elle entendit un petit rire.



- « Pourquoi tu ris ? Grogna instantanément Nadia, sur la défensive.
- « Parce-que tu n'as pas changé, répondit-elle avec douceur. Tu as la même bouille renfrognée que lorsque tu étais enfant. Dis-moi ce qui t'amène, Nadia. »



Elle retrouva instantanément l'adolescente de 17 ans dans ses prunelles bleues. C'était bien de ces yeux là, pleins de tendresse, dont son frère était tombé amoureux.

Quelque chose changea, à cet instant. Envolé, le froid glacial de ses iris ! Terminée, l'animosité qu'elle avait accumulée plus jeune ! Là, à cet instant, c'est sa bienveillance qui la frappait. Pourquoi n'avait-elle pas vu ça plus tôt ? 
Soudainement détendue, elle répondit à la question : 

- "Je cherche Dan."

La petite blonde sembla se fermer instantanément.


Tant de douleur et de frustration se lisait sur son visage.

- « Je ne sais pas où il est. Il a rompu il y 3 ans maintenant.
- « Dan ? Rompre avec toi ? C'est impossible.
- « Et pourtant... Il a beaucoup changé après son départ de chez vous. Il était devenu secret et agressif. Je crois qu'ils s'est rapproché de mauvaises personnes qui ont utilisé votre drame familial comme d'un levier pour lui faire embrasser leur cause.
- « Pourquoi il est parti ? »

Lin marqua une pause.

- « C'est une raison qui me dépasse. Je crois qu'il s'est créé de gros ennuis."


- « Et tu l'as laissé ?!
- « Je n'ai laissé personne, Nadia. Il m'a mis à la porte. Je lui ai fait des propositions pour l'aider ! Il n'en a voulu aucune !
- « Eh ben c'est qu'elles étaient pourries tes solutions ! Dan a toujours su faire les bons choix !
- « Je te promets Nadia que ce n'est plus le Daniel que tu as connu.
- « Laisse-moi me faire une idée par moi-même.
- « Je ne sais pas... Tu as été épargnée... Le fait de vous voir risque de mettre tout ça en péril... 
- « Ecoute-moi bien, Lin. Je suis déterminée à le retrouver. Surtout depuis que je sais qu'il est tout seul. Alors tu veux plus rien avoir affaire avec lui, très bien. Donne-moi juste son adresse et tu n'entendras plus jamais parler de nous.
- « Je ne sais pas...
- « Lin. Je ne partirai pas avant d'avoir son adresse.
- « Cela fait 3 ans, Nadia. Il est peut-être ailleurs...
- « Peut-être, peut-être pas... Donne-moi l'adresse. »


Lin semblait tout, sauf décidée à accéder à sa requête. Mais pour qui se prenait-elle ?
L'agacement de son enfance commença à repoindre le bout de son nez.
Puis son interlocutrice poussa un soupir :

- « Je t'en supplie Nadia... Réfléchis bien. Quoiqu'il te dise, garde l'esprit critique, d'accord ? Dieu seul sait comment il a évolué pendant ces 3 ans..."


- « C'est mon frère. Je le connais.
- « C'est ça qui me fait peur... Ce que tu vas trouver là-bas risque de te faire beaucoup de mal. Mais puisque tu insistes... La dernière fois que je l'ai vu, il était au fond des Terriers, sur le terrain aux mesquites. Tu vois où c'est ? »

Elle voyait très bien. Ils avaient habité plusieurs mois aux Terriers suite à la mort de sa petite sœur. Elle connaissait le quartier sur le bout des doigts.

- « Nadia... "


- « … S'il te plaît... Quand tu l'auras trouvé... Dis-moi juste s'il va bien, d'accord ? »



Elle savait où il était. Elle y était presque...

- "D'accord."

L'adolescente se demandait bien ce qui avait pu se passer entre eux deux pour qu'un tel fossé les sépare. Mais elle savait une chose : Lin écartée, il n'y avait plus rien entre elle et son frère.



***



Arrivée sur place, les bavardages des deux mémés à L'OAZ'is lui revinrent en mémoire.Un programme immobilier tout neuf prenait forme aux Terriers et le quartier de son enfance ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait laissé derrière elle.
Une angoisse s'empara alors de ses tripes.


Elle se mit à courir en direction du Mesquite Négligé qui semblait déjà moins imposant que dans ses souvenirs.


Elle se rassura néanmoins en se disant qu'en grandissant, nombre de choses perdaient de leur envergure par rapport aux souvenirs.

La gifle n'en fut que plus sévère.


Il n'y avait rien, là. Lin lui aurait-elle menti ? Mais dans quel but ? Ne se rendait-elle pas compte que Nadia n'avait plus que cet objectif dans la vie et qu'un aller-retour en bus Terriers/Yuma ne suffirait pas à la décourager ? La pensait-elle débile à ce point ?
Une colère sourde s'empara d'elle et la fit se précipiter vers la boîte aux lettres qu'elle venait d'apercevoir au bout du terrain.

Lin lui avait dit qu'il avait changé de nom pour adopter celui de « Forestier ». 

Faites que le nom y soit toujours... 


Faites que le nom y soit toujours...


Ce n'est pas ça, qu'elle aurait du souhaiter, ce rendit-elle compte. Elle aurait du espérer que son frère lui ait laissé un mot lui indiquant comment le retrouver.
La jeune fille était abattue. Elle attrapa d'abord son téléphone pour dire à Lin ce qu'elle pensait de son petit stratagème, mais sa main ne fut bonne qu'à le laisser tomber dans la poussière.
Lin n'avait pas menti. Elle le savait. Elle était véritablement inquiète, ça crevait les yeux.

Elle regarda à nouveau l'étiquette à moitié effacée sur laquelle on pouvait encore lire les vestiges du mot « Forestier ». Pourquoi avoir changé de nom ? Pourquoi ne lui avoir jamais dit ? Pourquoi l'avoir laissée ?



Pourquoi... 

























***
















DDDDDDDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


AAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNN !!!!!























9 commentaires:

  1. Encore un chapitre de folie et une fin qui me rend dingue. :ggg
    J'ai encore oublié de respirer tout le long :o même si j'avoue que je me suis un peu détendue lorsque j'ai compris que même si Lin faisait quelques manières, elle allait finir par lui donner l'adresse de Dan.
    Ce qui fut le cas mais quelle ne fut pas ma surprise, mon étonnement lorsque je découvris en même temps que Nadia le terrain vide.
    Comment était-ce possible? Et comme elle, j'ai senti toute la douleur, le désespoir, le vide... Pauvre louloute.
    Et puis les coups de marteau, le cri quelque part et l'inconnue: l'a-t-il entendue?

    Je veux la suite ! :o
    J'ai adoré. Encore un superbe moment et je sais que je me répète mais ta plume tout autant que tes illustrations, c'est juste trop trop parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D
      Oh bah moi je comprends qu'elle ait fait des manières ! Elle sait ce qui attend Nadia et elle a très peur pour elle... Je pense qu'elle aurait tout voulu lui déballer mais c'est tellement énorme !...
      Alors je vais spoiler un peu mais c'est pas vraiment un spoil puisque pour moi y'avait pas de doute : oui, il a entendu (C'est pour ça qu'il s'arrête et tourne la tête ;-) ) et je peux te dire que son coeur bat très fort *blush*

      Supprimer
    2. Ouiiiii... merciii <3 Rolalala... il me tarde encore plus de lire la suite. :D

      Supprimer
  2. Wouah ! Encore une fois, c'est magistral. Le texte, les images... La mise en page... Tout est parfait. On croit que c'est finit, que Nadia va juste crier son désespoir là, devant cette boite aux lettres avec un nom qu'elle ne reconnaît pas à moitié effacé et là, le cliffhanger, avec ce homme de dos qui entend crier son nom (oui j'ai mon idée sur son identié...).
    Bref j'ai adoré !
    Et puis ça ait plaisir de revoir Lin aussi. On se rend compte qu'elle est vraiment jolie. Même si finalement cette rencontre était plutôt rapide. Mais faut bien ce qu'il faut pour faire avancer.
    Maintenant j'attends la,suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooooo je suis contente que ça t'ait plu :blush:

      La suite dans pas très longtemps ^^

      Merci !!!

      Supprimer
  3. Bon sang, ce chapitre c'est vraiment un moment fort. Le final, avec le hurlement et les coups de marteau qui s'arrêtent (si si, je les ai entendus s'arrêter), ça bloque carrément la respiration. Je traine des pieds pour lire la suite parce que des fois, tu me fais peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ben, tu n'as pas chômé !

      Merci beaucoup, je suis contente d'avoir réussi à faire passer ces émotions :-D

      Supprimer
  4. La confrontation entre Lin et Nadia a été beaucoup plus calme que ce à quoi je m'attendais ;) et c'est tant mieux.... Je savais bien que la petite Lin tenait encore très fort à Dan ^^

    J'adore les dernières images du jeune homme qui finit sa petite cabane ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu l'aimais bien Lin...

      Merci :-)

      Supprimer