samedi 4 octobre 2014

0.16













- « Je suis tellement désolée Dan... Mes partiels m'ont demandé beaucoup de travail et mon binôme ne me lâchait que pour dormir 3 heures par nuit... Je suis éreintée, mais j'ai couru aussi vite que j'ai pu.
- « Je sais. Je sais que ce n'est pas facile. Ne t'en fais pas. »
    Il balaya alors une mèche blonde de son visage pour la lui mettre derrière l'oreille et lui embrassa tendrement la joue. Il posa ensuite son front contre le sien et se sentit sourire. C'était tellement bon d'être à ses cotés.



    Lorsqu'elle s'annonça, Silvia se précipita à sa rencontre.

    - « Lin!!! Je suis trop contente de te voir ! Mais on est pas Samedi !
    - « J'ai terminé mes partiels, donc j'ai l'après-midi de libre. »



    - « Ouah c'est trop cool ! T'es en vacances alors ?
    - « Non je suis en stage demain matin.
    - « Ohhhhhh...
    - « Oui je sais. Mais je suis avec toi ce soir ! On va pouvoir s'occuper de tes devoirs !
    - « Chouette ! »



    Faire les devoirs avec la jeune femme faisait partie des meilleurs moments. Lin savait tout. Lin était patiente. Lin lui donnait l'impression de briller.



    Quand la jolie blonde était là, c'était le jour et la nuit. Elle sentait son frère libéré d'un poids et l'ambiance était toujours au beau fixe. Elle était leur rayon de soleil et leur apportait toute la tendresse qui leur faisait défaut. Elle semblait aussi prendre plaisir à s'occuper de la maison, qui de temps en temps souffrait du manque de motivation de ses jeunes occupants. Le soir venu, quand elle gardait Silvia pendant les absences de Daniel, elle terminait de laver la vaisselle du dîner et venait ensuite s'installer près de l'enfant, écartant le bras pour que cette dernière puisse se blottir contre elle pendant qu'elles regardaient ensemble la télé.



    Puis c'était l'heure du coucher, et comme à chaque fois, Silvia, la tête à peine posée sur l'oreiller, s'endormait.



    La présence de Lin rendait véritablement la petite fille heureuse. Elle adorait quand la jeune femme laissait la porte de sa chambre ouverte, laissant ainsi parvenir jusqu'à elle les bruits - si petits et pourtant tellement importants - qui indiquaient à l'enfant qu'elle n'était pas seule.



    Très tard dans la nuit, quelques heures seulement avant que le jour ne se lève, Daniel revenait de ses activités nocturnes et passait toujours par la chambre de sa soeur pour s'assurer qu'elle dormait bien. De temps en temps, il l'observait, perplexe, se posant toujours les mêmes questions. Mais d'autres soirs, lorsqu'il savait que son propre lit abritait une autre que lui, il ne tardait pas à se glisser sous les couvertures.



    Lin l'attendait avec impatience. Milles interrogations se bousculaient aussi dans sa tête, et son esprit cartésien avait besoin de comprendre. Tous les soirs où elle couchait chez lui, elle se disait qu'elle allait lui soutirer les réponses. Ainsi, il arrivait, s'étonnait de la voir les yeux grands ouverts et alors qu'elle ouvrait la bouche pour entamer le dialogue, il enlevait son T-shirt avec un sourire coquin. Elle avait l'habitude, pourtant, elle connaissait son corps par cœur. Alors pourquoi était-elle encore si troublée ? Pourquoi sa langue ne répondait qu'à celle de Daniel ?



    Parce-qu'elle était faible. Et ça, elle ne le supportait plus. Elle ne pouvait plus continuer comme ça, à vivre cette vie parallèle sans savoir ce qu'il pouvait bien faire de ses nuits. Qu'est-ce-qui était plus important que de rester chez soi pour s'occuper d'un enfant ? Comment pouvait-il la laisser seule, toutes les nuits ? Cela ne lui ressemblait tellement pas...

    Une sensation désagréable lui étreignit alors l'estomac, qui ressemblait à s'y méprendre à un mauvais pressentiment.

    Dan... Qu'est-ce-que tu me caches ?









    6 commentaires:

    1. Après tous ces tourments et toutes ces interrogations, ça fait du bien de constater que Lin est toujours là et qu'elle est un pilier pour Dan :) C'est presque une grande soeur pour Silvia, c'est mignon ! ^^
      Enfin on peut pas non plus dire que ça tout rose... J'espère que Daniel va savoir s'ouvrir... Non parce que le crac-crac c'est cool, on sait, mais parfois juste parler c'est pas mal non plus ! :P

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui bah faut dire aussi à Lin d'arrêter le syndrome de L'EEG plat à chaque fois qu'il enlève son T-shirt XD

        Supprimer
    2. un petit rayon de soleil avant la tempête, tu ne nous épargne rien du tout là GGO ;)

      RépondreSupprimer
    3. Alors ce n'est qu'un "petit bonheur" on va dire pour l'instant... Je n'ai aucune idée de se qui se trame je dois t'avouer. Mais c'est vraiment prenant et j'aime beaucoup c'est petites maj successives, moi qui lis rarement les histoires ... ;)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Eh ben, tu me fais rudement plaisir, Magg. Merci beaucoup !

        Supprimer